Navigation – Plan du site

Glossaire

Vocabulaire spécifiquement dominicain
Comité de rédaction

Plan

Haut de page

A

Affiliation (affiliatio)

Inscription de tout frère dans une province lorsqu’il entre au noviciat.

Annuaire

Voir catalogus.

Assignation (assignatio)

Affectation d’un frère prêcheur dans un couvent ou dans une maison par son prieur provincial, le chapitre provincial ou le chapitre général.

Selon les constitutions (1968), « l’assignation est l’incorporation d’un frère à une province ou à un couvent déterminés avec tous les droits et obligations correspondants, sauf exception expressément indiquée. » On distingue les assignations simpliciter (assignations simples), les assignations ratione officii (pour raisons d’office) et assignation ratione studiorum (pour raisons d’études).

B

Bachelier

Titulaire du diplôme de baccalauréat canonique de théologie sanctionnant la fin des études et ouvrant la possibilité de poursuivre des études en vue de l’obtention de la licence canonique.

C

Catalogus

Annuaire des frères par province.

Chapitre conventuel (capitulum conventuale)

Assemblée souveraine constituée des frères d’un couvent sous la présidence du prieur « pour traiter ou décider de ce qui concerne la vie commune et apostolique du couvent ainsi que sa bonne administration » selon les constitutions (2000).

Chapitre général (capitulum generale)

Assemblée souveraine, constituée des prieurs provinciaux et de frères élus par le chapitre provincial (au prorata du nombre des frères d’une province), chargée de représenter les provinces. C’est elle qui élit, tous les neuf ans, le maître de l’Ordre.

Chapitre provincial (capitulum provinciale)

Assemblée souveraine concernant la vie et la bonne administration de la province. Elle est constituée par les prieurs et supérieurs des couvents et par des frères élus par le chapitre conventuel (au prorata du nombre de frères du couvent), chargés de représenter les couvents ou les maisons.

Chapitre des coulpes

Une fois chaque semaine, les frères ’accusent devant la communauté des manquements à la règle, et s’entendre accuser par leurs frères des fautes qu’ils auraient oubliées.

Chroniqueur du couvent

Religieux chargé quotidiennement de relater les principaux événements du couvent (visites, déplacements des membres du couvent, aménagements internes, etc.).

Clôture

Espace exclusivement réservé aux religieux à l’intérieur du couvent.

Collège

Institution où se forment aux sciences philosophiques et théologiques les élèves d’une province dominicaine.

  • La philosophie y est enseignée en deux ans au moins, une année devra être consacrée à la logique, une année à la physique et aux sciences qui s’en rapprochent et une troisième année à la morale et à la métaphysique. C’est en faveur des étudiants déjà un peu avancés en âge qu’on abrège ce temps.

  • La théologie demande elle-même six ans d’études, pendant lesquelles les trois parties de la Somme de saint Thomas sont vues et expliquées en détail par deux lecteurs ou professeurs, dont l’un s’occupe de la partie morale, et l’autre de la partie dogmatique.

Il y a en outre un lecteur qui, au moins deux fois par semaine, donne aux étudiants l’explication de l’Écriture sainte.

Enfin, entre la philosophie et la théologie, les modernes ont, depuis le dominicain Melchior Cano, introduit, pour compléter les études, un cours d’apologétique qui prend le nom de lieux théologiques.

Le collège a toujours à sa tête un régent nommé par le maître de l’Ordre sur proposition du chapitre provincial.

Congrégation intermédiaire de la Province

Réunion du conseil provincial et des supérieurs (prieurs des couvents, supérieurs des maisons, vicaires régionaux) de la province à mi-mandat du provincial (voir Conseil provincial élargi).

Conseil conventuel

Organe de gouvernement du couvent placé sous la présidence du prieur et composé de frères conseillers en raison de la charge qu’ils occupent ou élus par la communauté.

Conseils évangéliques

Engagement pris par un fidèle de se conformer au mode de vie de Jésus pauvre, chaste et obéissant tel que les Évangiles le rapportent. Les conseils évangéliques font l’objet de la profession religieuse.

Conseil généralice

Il est constitué des socii (assistants) du maître de l’Ordre et se réunit sous sa présidence. Le maître de l’Ordre convoque le conseil à sa convenance.

Conseil provincial

Le conseil provincial est formé de membres de droit (provincial, socius du provincial, régent...) et de membres élus au suffrage indirect (définiteurs du chapitre provincial...). Il est réuni plusieurs fois par an pour assister le provincial dans le gouvernement de la province par manière d’avis, d’approbation ou de consentement. Les décisions sont prises par vote au scrutin secret.

Convers, coopérateur, auxiliaire

Religieux dominicain qui a fait profession dans l’Ordre mais qui n’a reçu aucun ordre ni mineur (lecteur, portier, exorciste, acolyte) ni majeur (sous-diacre, diacre, prêtre).

Convict

Hôtellerie d’un couvent réservée aux séminaristes ou aux religieux.

Couvent

Lieu d’une communauté religieuse dominicaine qui répond à certains critères de taille, de formation, d’autonomie financière. Chaque couvent est régi par un prieur ou une mère prieure. Selon les constitutions (2000), est appelé « couvent une communauté d’au moins six frères assignés et habituellement résidents, dont cinq jouissent de la voix active et dont quatre au moins sont prêtres. »

Couvent d’études (studium)

Couvent où sont dispensés les cours de philosophie et de théologie aux frères étudiants.

Curie généralice

Ensemble des services du gouvernement du maître général.

D

Définiteur au chapitre général

Religieux élu par le chapitre provincial pour représenter sa province au chapitre général des définiteurs ou au chapitre général électif.

Définiteur du chapitre provincial

Religieux élu par un chapitre provincial au sein de ses membres pour rédiger les actes capitulaires selon les directives et les votes adoptés par l’assemblée plénière du chapitre. A l’issue du chapitre, les définiteurs intègrent le conseil provincial jusqu’au chapitre provincial suivant.

Délégué conventuel

Frère élu par son couvent pour le représenter à un chapitre provincial.

Députation

Affectation temporaire d’un frère à une province ou un couvent. Normalement la députation ne dure pas plus de six mois, mais exceptionnellement pour des raisons d’enseignement, elle peut durer un an.

Dispense

Appropriation d’une loi générale de l’Ordre dominicain à un cas particulier par le prieur pour un frère de sa communauté, par le provincial pour une communauté relevant de sa charge et par le maître général pour tout l’Ordre. Quand les circonstances rendent impossible le fait de solliciter la dispense, celle-ci peut être présumée au jugement éclairé de son bénéficiaire.

Donner la discipline

Pratique pénitentielle courante consistant à se flageller par une corde à nœuds.

Docteur Angélique

Manière de désigner saint Thomas d’Aquin.

Douillette

Long manteau ou pardessus de couleur noire.

E

Érection d’un couvent

Acte solennel par lequel le maître de l’Ordre établit, à la demande d’un chapitre provincial, une communauté dominicaine en un lieu avec les droits et devoirs pour se gouverner et mener la vie dominicaine.

Exclaustration

Situation canonique d’un frère qui se marginalise au sein de sa Province et qui ne dépend plus que du maître général. Cette situation précède souvent la sortie de l’Ordre.

Extra conventum (en dehors du couvent)

Religieux qui ne vit pas au couvent, soit pour des raisons apostoliques (aumônier militaire) soit pour des raisons personnelles (hospice) tout en dépendant encore d’un prieur conventuel.

Familier

Frère qui vit la vie conventuelle, reçoit l’habit, mais ne prononce pas de vœu. Il n’a pas voix au chapitre.

Famille dominicaine

Terme permettant d’inclure, en plus des trois branches de l’Ordre (moniales, frères, tertiaires), d’autres structures institutionnelles dominicaines : sœurs apostoliques, confréries, groupements informels liés aux frères, etc.

Fils

Un frère est fils d’un couvent au XIXe siècle ; il est aussi fils d’une province.

Fraternité des ménages

Association composée de couples du tiers-ordre dominicain.

Fraternité laïque

Synonyme du terme « tiers-ordre » apparu après Vatican II.

Frère/sœur

Personne liée par la profession religieuse et la vie commune à une communauté religieuse (qu’elle soit religieuse ou laïque).

Frère auxiliaire

Voir convers.

H

Habit

L’habit de l’Ordre se compose d’une tunique blanche avec un scapulaire et capuce blancs, avec une chape et un capuce noirs ainsi qu’une ceinture de cuir avec un rosaire.

Horarium

Emploi du temps fixant les heures des offices et des exercices communautaires.

Hôtelier

Frère chargé de l’accueil des hôtes de passage à l’intérieur d’un couvent.

I

Indult

Privilège accordé, par lettres du pape, à quelque corps, ou à quelque personne, de pouvoir nommer à de certains bénéfices, ou de pouvoir les tenir contre la disposition du droit commun.

J

Jubilaire

Titre honorifique décerné au frère ayant atteint cinquante ans de profession simple.

L

Lecteur

  1. Charge conventuelle attribuée par vote du chapitre et consistant à enseigner la théologie à l’intérieur d’une communauté dominicaine.

  2. Grade académique propre à l’Ordre des prêcheurs habilitant à l’enseignement dans les centres d’étude de l’Ordre.

Lever de nuit

Prière liturgique du milieu de la nuit dont la fixation de l’horaire devient un enjeu de l’identité observante dominicaine au XIXe siècle.

M

Maison

Communauté régie par un supérieur. Toute communauté qui ne remplit pas les conditions d’un couvent est appelée maison.

Maison filiale

Maison qui dépend d’un couvent.

Maître de l’Ordre ou maître général

Supérieur majeur, c’est-à-dire supérieur général de l’ensemble des frères prêcheurs. Jusqu’au concile Vatican II, l’appellation usuelle en français est celle de maître général. Élu pour neuf ans, il réside à Rome.

Maître des novices

Responsable des novices, institué par le chapitre provincial. Il dispose de larges prérogatives pour admettre les candidats et les former à la vie religieuse.

Maître en théologie ou maître en sacrée théologie

Grade académique conféré par le maître de l’Ordre et propre à l’Ordre des prêcheurs. Il est accordé en raison de la charge exercée (maître de l’Ordre…) ou à cause de l’excellence intellectuelle manifestée dans l’enseignement des disciplines ecclésiastiques. Jusqu’en 1965, les maîtres en théologie sont à vie membres de droit du conseil provincial.

Modérateur/modératoire

Religieux responsable des études des frères comme le régent ou le vice-régent ou le secrétaire des études. Selon les constitutions (1968), ils sont institués pour trois ans.

N

Noviciat

Temps pendant lequel les candidats à la vie religieuse étudient et vivent la règle de la congrégation dans laquelle ils veulent entrer et pendant lequel les supérieurs examinent leurs aptitudes. Par extension, ce mot s’applique aussi à la communauté des novices, à la maison où ils demeurent ou à la formation qui leur est donnée sous l’autorité d’un maître des novices.

Il faut distinguer, pour le XIXe et le début du XXe siècle, le noviciat simple (qui dure un an de la vestition à la profession simple) du noviciat profès (qui dure trois ans entre la profession simple et la profession solennelle).

O

Obéissance

Unique conseil évangélique professé au moment de l’émission des vœux, incluant les conseils de pauvreté et de chasteté. L’obéissance est vouée, selon la formule des constitutions dominicaines, à Dieu, à la Vierge Marie, à saint Dominique et au maître de l’Ordre. Elle consiste en une acceptation éclairée des ordres légitimes donnés par les supérieurs. Dans l’esprit de saint Dominique, le manquement à l’obéissance ne constitue pas nécessairement une faute morale grave, sauf en cas de précepte formel.

Observance

Régime de vie tel que l’organisent les constitutions dominicaines, la législation propre d’une province et les usages locaux. L’observance concerne notamment la vie commune, la célébration de la liturgie, l’accomplissement des vœux, le régime d’étude et le ministère apostolique.

Officier conventuel

Religieux chargé par le prieur ou le chapitre d’une responsabilité particulière pour le bien de la communauté (sous-prieur, lecteur, syndic ou procureur, sacristain, bibliothécaire...).

Officier provincial

Religieux chargé par le prieur provincial ou le chapitre provincial d’une responsabilité particulière (socius, syndic, archiviste provincial).

P

Patente

Lettre de mission.

Père, Révérend Père (RP), Très Révérend Père (TRP), Révérendissime Père (Rme)

L’appellation « Père » ou « Mon Père » est usuelle pour tous les religieux de choeur dominicains depuis Lacordaire jusqu’à l’aggiornamento post-Vatican II. L’appellation « Frère » ou « Mon Frère », maintenue depuis le XIIIe siècle dans les actes formels (signature etc.) a parfois supplanté depuis lors l’appellation « Père ».

Tous les religieux dominicains de choeur peuvent être appelés « Révérend Père » ; seuls les supérieurs et les maîtres en théologie jouissent de l’appellation « Très Révérend Père ».

Le maître de l’Ordre et le procureur général de l’Ordre sont appelés « Révérendissime Père ».

Père-maître (voir aussi maître des novices ou maître des étudiants)

Nommé par le chapitre provincial, il est responsable de la formation religieuse des dominicains novices ou étudiants.

Petites heures

Offices liturgiques de courte durée consistant principalement en la récitation de quelques psaumes.

Pétition

Texte signé par un nombre suffisant de frères et présenté à un chapitre (provincial ou général).

Portier

Gardien de l’entrée d’un couvent. Rôle dévolu habituellement à un frère convers.

Postulat

Étape qui précède l’entrée au noviciat et qui peut durer de quelques jours à quelques années. Le postulat dominicain n’impose généralement pas de vivre dans un couvent.

Postulateur

Officier de la curie généralice chargé des causes de béatification et de canonisation.

Prédication

Vocation première de l’Ordre des frères prêcheurs. Ministère de la parole qui consiste à « annoncer aux païens le nom de Jésus-Christ ».

Prédicateur général

Titre donné par le maître de l’Ordre. Comme la maîtrise en sacrée théologie, il confère des privilèges, à commencer par l’appartenance de droit au conseil provincial. Ce titre a été supprimé dans le livre des constitutions au chapitre des définiteurs de Tallaght (juillet-août 1971).

Prieur conventuel

Supérieur d’un couvent, élu pour trois ans.

Prieur provincial

Supérieur d’une province dominicaine, élu pour quatre ans.

Prise d’habit

Voir vestition.

Pro-maître

Frère exerçant les fonctions de maître des études sans avoir les diplômes requis.

Pro-prieur

Frère exerçant les fonctions de prieur lors de l’absence du prieur.

Pro-régent

Frère exerçant les fonctions de régent sans avoir les diplômes requis.

Procureur

Responsable de l’administration et de la bonne marche des affaires temporelles dans une communauté dominicaine. On parle aussi de syndic conventuel.

Profès

Personne engagée dans la vie religieuse par la profession simple et solennelle.

Profession religieuse

Il y a deux professions dans l’Ordre. La première, simple et temporaire (actuellement trois ans), faite après le noviciat ordinairement en présence de la communauté ; la seconde, solennelle, c’est-à-dire jusqu’à la mort.

Pro-lecteur

Faisant les fonctions de lecteur sans avoir les diplômes requis.

Promoteur

Frère ayant la responsabilité de mettre en œuvre un secteur de la vie religieuse : formation permanente, fraternités, moniales, sœurs, missions.

Province

Découpage territorial de l’Ordre des frères prêcheurs, composé de couvents et de maisons. L’Ordre est actuellement constitué d’une cinquantaine de provinces. Une province est constituée en fonction de trois critères : un nombre suffisant de frères et de couvents ; une autonomie financière ; la capacité d’assurer la formation de ses étudiants.

R

Ratio formationis

Charte générale de la formation, votée par un chapitre provincial et approuvée par le maître de l’Ordre. À distinguer de la Ratio studiorum.

Ratio studiorum

Charte générale qui régit les études, votée par un chapitre provincial et approuvée par le maître de l’Ordre.

Régent des études

Titre et charge attribués à un frère prêcheur, nommé par le maître de l’Ordre, dont le rôle est de promouvoir et de coordonner à l’échelle d’une province la vie intellectuelle.

Rosaire

Le mot désigne à la fois un objet (le grand chapelet de 169 boules de bois terminé par une croix que les dominicains portent à la ceinture, du côté gauche) et une dévotion à la Vierge Marie largement propagée dans le monde par les prêcheurs depuis le XVe siècle.

S

Sacristain

Officier conventuel chargé de la sacristie et parfois des célébrations liturgiques (cérémoniaire). Le sacristain est également chargé de la gestion des honoraires de messe.

Saulchoir (Le)

Nom donné au couvent d’études des dominicains après l’expulsion de France des congrégations religieuses en 1903. Installé près de Kain en Belgique jusqu’en 1939, il est transféré d’abord à Étiolles, près de Corbeil (Essonne) puis, en 1971, au couvent Saint-Jacques (Paris). Le nom « Saulchoir » a donné l’adjectif « salicétain ».

Sécularisation

Acte par lequel un frère dominicain quitte l’Ordre soit pour entrer dans le clergé séculier soit pour être réduit à l’état laïc.

Socius

Assistant d’un prieur ou d’un officier pour l’aider dans sa fonction.

Sœurs dominicaines

Nom générique donné couramment aux sœurs apostoliques dominicaines (souvent issues du tiers-ordre) qui appartiennent à une congrégation juridiquement indépendante du maître de l’Ordre et des chapitres généraux mais dont la spiritualité est dominicaine. Le lien de chaque congrégation à l’Ordre des frères prêcheurs est défini au cas par cas.

Sous-prieur

Institué par le prieur pour l’aider dans le gouvernement du couvent.

Supérieur (d’une maison)

Il est nommé par le prieur provincial et non pas élu par les frères de la maison.

Studium

Centre d’études au sein d’une communauté conventuelle.

Studentat

L’ensemble des frères en cours d’études dépendant directement et principalement du maître des étudiants et secondairement du prieur conventuel.

Syndic

Voir procureur.

Syndic de la province

Administrateur des biens de la province.

T

Tertiaire dominicain(e)

Membre du tiers-ordre des frères prêcheurs. Laïcs qui s’engagent dans l’Ordre et qui le restent selon des formes propres à la sécularisation.

Tiers-ordre dominicain

Appellation en usage dans l’Ordre des prêcheurs au XIXe siècle et jusqu’à l’aggiornamento d’après Vatican II pour désigner à la fois les membres des congrégations religieuses dominicaines liées à l’Ordre et les laïcs associés par un engagement spécifique à l’Ordre.

Tiers-ordre enseignant de Saint-Dominique puis Congrégation missionnaire enseignante de Saint-Dominique

Congrégation masculine fondée en 1852 par Henri-Dominique Lacordaire avec comme vocation l’enseignement. Elle disparaît en 1957.

Thomisme

Doctrine enseignée par saint Thomas d’Aquin ou ceux qui se sont réclamé de sa pensée.

Tractatus

Débat entre les membres d’un chapitre qui précède une élection et porte sur les frères susceptibles d’être élus.

Transfiliation

Passage, avec l’accord des deux provinciaux et du maître de l’Ordre, d’un religieux dominicain d’une province à une autre. La transfiliation fait perdre ses droits dans la première province d’affiliation et acquérir les mêmes droits dans la province de transfiliation.

V

Vestition

Réception de l’habit par le postulant, le jour de son entrée au noviciat. Le familier d’une maison ou d’un couvent, les membres du tiers-ordre peuvent recevoir eux aussi à titre personnel l’habit, en certaines circonstances.

Vicaire du prieur

Frère prêtre assigné au couvent, institué par le prieur qui définit ses pouvoirs.

Vicaire général du tiers-ordre enseignant

Supérieur du tiers-ordre enseignant.

Vicariat

  1. Territoire composé d’un petit nombre de maisons ou de couvents, en général dans une perspective missionnaire, placé sous l’autorité du vicaire d’un provincial (vicariat provincial) ou du maître de l’Ordre (vicariat général).

  2. On appelle aussi vicariat une maison isolée dépendant directement d’un couvent ou d’une province (par exemple, le vicariat de Prouilhe, dans l’Aude, destiné à accueillir les aumôniers du monastère des dominicaines).

Visiteur provincial

Frère mandaté par le maître de l’Ordre pour visiter un couvent.

Vœux

Forme canonique que prend dans la vie religieuse la profession des conseils évangéliques. Le mot est aussi utilisé comme un synonyme de conseils évangéliques.

Voix active

Un frère a voix active quand il peut élire un autre frère à une charge élective.

Voix passive

Un frère a voix passive quand il peut être élu à une charge élective.

  • Logo EHESS
  • Logo Bibliothèque du Saulchoir
  • Logo Ordre des Prêcheurs
  • Revues.org